Comment démarrer un site web de vente en ligne? (Partie 2 de 3)

November 25, 2021
Marketing

Concevoir un logo et les éléments d’une identité de marque est un travail important, car il s’agit de votre pilier et le premier contact qu’auront les clients avec vos services. N’hésitez pas à faire appel à un designer graphique professionnel dont vous aimez déjà le travail. Le logo sert à donner un sens à votre entreprise, à vous démarquer et à fédérer des clients autour de votre image. Sa création découle d’un brief créatif approfondi. Un professionnel saura créer une image qui parlera au marché ciblé. Une fois son travail complété, le designer vous proposera une déclinaison des façons dont vous pourrez utiliser votre logo sur les différentes plateformes et à l’impression. Il vous proposera également différentes polices de caractères et une charte de couleur à utiliser qui vous sera grandement utile lors de la création de votre site Web. Justement on y arrive.  

  1. Choisir votre plateforme de vente en ligne. 

Il existe plusieurs logiciels qui proposent des plateformes d’achat en ligne à différents prix et afin de répondre à différents besoins. Shopify, Woocommerce, Oracle Netsuite, Bigcommerce, Squarespace, Square Online ou encore Wix (pour ne nommer que ceux-ci) offrent tous des forfaits et solutions intéressantes. Certaines plateformes de création de sites (appelés CMS) permettent même de monter une boutique en ligne sans connaissances particulières en programmation ou en design et à relativement peu de frais. D’autres offrent des solutions clés en main promettant une plateforme performante et adaptée à vos besoins et proposent également des services complémentaires indispensables tels que l’hébergement, la certification SSL, etc. sous un même toit pour un montant forfaitaire payable par mois + un pourcentage des ventes. Avant de choisir l’une ou l’autre des options, assurez-vous que l’objectif de votre site web est clair et que toutes les actions convergent en ce sens. Cela évitera la confusion des internautes et aidera également les intelligences artificielles derrière les moteurs de recherches à comprendre ce que vous faites et à favoriser un meilleur référencement organique. 

Si vous êtes sérieux dans votre démarche et désirez monter un véritable business, on vous recommande de retenir les services d’une agence ou d’un professionnel qui a de bonnes connaissances de la plateforme choisie et de ses possibilités. Ils sauront vous conseiller. Toutes les plateformes proposent une multitude de différents gabarits dans différents styles. Il y a en a pour tous les goûts. Vérifiez que l’agence ou le professionnel retenu est spécialisée en e-commerce et qu’elle/il peut vous suivre avec des services après la mise en ligne afin de vous proposer des solutions qui sauront croître et être pérennes.

Il est important d’avoir une idée de ce que vous pensez utiliser comme outils de filtration, de savoir comment vous souhaitez trier vos collections et de connaître les fonctions de base que vous voulez mettre en place dès le départ. Votre site doit-il être multilingue ? Voulez-vous ajouter de nouvelles collections à chaque saison ? Souhaitez-vous ajouter des pop-ups pour inscription à l’infolettre et pour partager des codes promotionnels ? Ou encore, intégrer un «chatbot» pour échanger «live» avec vos consommateurs? Gardez également en tête les éléments que vous souhaitez ajouter dans une prochaine phase du projet afin de choisir le bon gabarit dès le départ et d’éviter d’avoir à refaire entièrement le site dès que votre projet devient un peu plus complexe. 

Dernier élément, néanmoins très important, assurez-vous que votre site est compatible en version mobile. Aujourd’hui c’est près de 50% de la navigation sur le Web qui se fait à partir d’un appareil intelligent ou une tablette ! Et ce pourcentage peut être nettement plus élevé en fonction de la démographie de votre bassin de visiteurs et de votre type de services. Vous devrez peut-être épurer un peu votre page d’accueil et ne garder que l’essentiel afin d’éviter que vos visiteurs déroulent sans fin. En navigation mobile, l’expérience utilisateur (UX) prime. 

 

  1. Tous les à côtés

Vous devez également héberger votre site Internet quelque part. Si vous travaillez avec un fournisseur de service pour la mise en place de votre plateforme transactionnelle, vous pourrez certainement passer par lui. Notez qu’il est également important de vous prémunir d’un certificat SSL pour assurer la sécurité des données confidentielles liées au paiement par vos clients sur votre plateforme transactionnelle. Vous devez également réfléchir à la manière dont vous désirez que les clients communiquent avec vous? Assurez-vous de lier une adresse courriel ou un formulaire à votre site. Vous pouvez créer une adresse personnalisée avec Outlook 365 par exemple. Une adresse contenant votre nom d’entreprise (ex.: bob@chocolatartisan.com) fait plus pro qu’une adresse gmail/hotmail. 

Si vous vendez des services, vous souhaiterez peut-être lier votre calendrier de disponibilités et permettre ainsi à vos clients de céduler une rencontre avec vous en ligne à l’aide d’un plugin comme Calendly, Acuity ou encore Go rendez-vous

  1. Le contenu

Une fois le gabarit de votre site monté, il vous reste à intégrer le contenu rédactionnel et visuel. Pour ce qui est des photos, on ne lésine pas sur la qualité. Rien de moins pro qu’un site avec des images pixelisées et disparates. On privilégie du matériel original, mais si ce n’est pas possible on peut trouver des photos libres de droits sur des banques d’images gratuites comme Unsplash et Pixabay. Du point de vue rédactionnel, on opte pour la qualité versus la quantité en s'efforçant de rester concis et clair. On organise le texte de façon hiérarchique en gardant les éléments les plus importants dans les titres et en début des paragraphes tout en divisant les blocs de textes pour en faciliter la lecture. 

Assurez-vous que chaque bloc de contenu original renvoie à un appel à l’action clair. Les appels à l’action (call to action en anglais) sont des boutons qui indiquent à vos visiteurs où ils doivent cliquer pour poursuivre la navigation (en savoir plus, réservez, achat, ect.) pour une expérience de navigation fluide. 

Au sujet des appels à l’action, si possible, pensez à faire un appel de valeur. Plutôt que d’intégrer un bouton qui s’appelle « achetez maintenant », on peut penser à une proposition de valeur telle que « Faites-vous plaisir » ou « Obtenir mon premier mois gratuitement ». 

Finalement une section blogue où vous partagez votre point de vue d’expert par le biais d’articles peut aider à vous bâtir une communauté et du même coup la tonne de mots clés qu’elle contient aidera au référencement de votre site. 

Si vous vendez des articles, les titres des produits sont également d’une grande importance, car ce sont eux qui servent principalement à nourrir le référencement organique de la page vers les moteurs de recherche. En gros, ce sont vos principaux mots clés, ceux qui ont le plus de poids pour Google, alors réfléchissez-les bien en fonction des mots que vos acheteurs types taperont sur la barre de recherche lorsqu’ils font une recherche en lien avec vos produits ou services en ligne. 

Ce n’est malheureusement que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne le référencement organique, car il existe près de 200 critères que l’algorithme de Google considère. Ne vous découragez donc pas si vous ne voyez pas votre site apparaître sur la première page de Google dès le premier mois. Cela peut prendre du temps. Plus vous avez de liens externes (backlinks) qui pointent vers votre site, plus vous aurez la chance de remonter les échelons. Encore là, ça dépend de votre industrie (bonne chance pour déloger Nike, Adidas ou Reebok si vous vendez des souliers de course !). Il existe des experts SEO qui ne se consacrent qu’à ça. C’est vous dire comment c’est presque un art qu’il faut savoir développer et maîtriser. 

La première année, comme vous n’aurez pas encore assez de notoriété, il vous faut vous activer à faire du bruit et miser davantage sur une stratégie publicitaire que sur le référencement des engins de recherche. Bref, allez vers les gens, n’attendez pas qu’ils viennent à vous !


Articles similaireS

Tous les Articles

Comment démarrer un site web de vente en ligne? (Partie 2 de 3)

Cet article fait suite à celui intitulé "Comment démarrer une entreprise en ligne?" que vous pouvez retrouver ici: https://www.escouadenumerique.quebec/blogue/comment-demarrer-une-entreprise-en-ligne

Marketing

Comment optimiser votre visibilité locale

Maintenir ses informations d’entreprise à jour sur une multitude de plateformes n’est pas une mince tâche pour une PME. La COVID-19 et toutes les adaptations requises par les entreprises et pour les entrepreneurs ne fait qu’amplifier l’importance de bien informer les consommateurs avec des informations à jour dans ce temps de crise.

Marketing

E-commerce : 3 trucs pour réduire l’abandon de panier d’achat

70%. Voilà, en moyenne, le taux d’abandon de panier d’achat recensé par diverses études. Un chiffre qui ferait frémir n’importe quel spécialiste e-commerce. Comment expliquer que près de 7 consommateurs sur 10 quittent sans aller jusqu’au bout de leur achat?

Marketing